Les douleurs aux ventre pendant les règles concernent beaucoup de femmes. Ces maux de ventre perturbent l’efficacité et la concentration au bureau ou à l’école. Selon une étude australienne, les fumeuses sont d’autant plus touchées par ces désagréments.

règle douloureuse que faire? règle douloureuse, un remède

Des scientifiques Australiens montrent le lien entre tabagisme et règles douloureuses

C’est l’hypothèse soutenue par des chercheurs australiens, selon l’étude publiée dans Tobacco Control, le 17 novembre 2014. La mauvaise oxygénation de l’utérus expliquerait pourquoi les fumeuses ont plus de douleurs de règles que les non-fumeuses.

Parmi les 9 000 jeunes femmes ayant participé à l’étude, 25 % d’entre elles se plaignaient de douleurs de règles (dysménorrhées), dont 14 % de douleurs pratiquement systématiques chaque mois. 25 % étaient fumeuses. Ces jeunes filles, âgées de 18 à 23 ans au début de l’étude, ont été suivies pendant treize ans.

Les résultats démontrent que le risque de souffrir pendant les règles est supérieur chez les jeunes femmes qui fument par rapport à celles qui n’ont jamais fumé. Ce risque est d’autant plus fort si le tabagisme est régulier et a commencé tôt. Un point important de l’étude : ce risque est supérieur de 59 % chez celles qui ont commencé la cigarette avant l’âge de 13 ans. Pour celles qui étaient entrées dans le tabagisme entre 14 et 15 ans, le risque était plus élevé de 50 %.

Cette étude démontre donc que les fumeuses souffrent deux fois plus d’un syndrome prémenstruel que les femmes n’ayant jamais fumé. Le risque passe du simple au double pour les fumeuses, surtout quand le tabagisme est ancien. Les anciennes fumeuses présentent, elles aussi, un risque accru : il est multiplié par 1,8 chez les femmes qui fumaient autrefois plus de 25 cigarettes par jour.

Le tabac réduit le diamètre des vaisseaux sanguins. Et par conséquent, l’apport d’oxygène dans les tissus. Ceci pourrait expliquer les douleurs au niveau de l’utérus.

Tabagisme et règles douloureuses, une autre hypothèse

Autre hypothèse : les bouleversements hormonaux qui surviennent au moment de la puberté ne feraient pas bon ménage avec la cigarette.

Cet article peut aussi vous intéresser.